Ca va mal en France (Pot-Pourri…)

Teenage girl thinking using computerScott Hancock – Fotolia

C’est vrai. Nous avons de grands problèmes.

Notre population est de 65 millions d’habitants, mais la moitié sont retraités. On n’a que 33 millions pour faire le travail.

Dix-huit millions sont à l’école. Il ne reste que 15 millions pour faire le travail. De ces 15 millions, 10 millions travaillent pour le gouvernement national, alors il ne reste que cinq millions pour faire le travail.

Un demi-million est militaire, alors il ne reste que quatre millions et demi pour faire le travail.

De ce nombre trois millions et demi travaillent pour les gouvernements régionaux et locaux, ce qui laisse un million pour faire le travail.

A un moment donné il y a 700,000 personnes dans les hôpitaux et 298,998 en prison.

Il ne reste que deux personnes pour faire le travail–toi et moi.

Et te voilà, en train de lire des blagues !

(Internet. Note : les chiffres sont approximatifs … et inventés)

Vendre Le Fils pour 25 centimes ?

Il y a plusieurs années de cela, un homme est arrivé dans une ville pour oeuvrer comme pasteur d’une des assemblées.

Quelques semaines plus tard il prit l’autobus près de chez lui pour aller au centre-ville. En s’asseyant, il se rendit compte que le conducteur lui avait rendu vingt cinq centimes de trop en monnaie. Il se demanda ce qu’il allait faire.

« Il faut donner les 25 centimes au conducteur. C’est juste. » Puis, « On ne se soucie pas d’une telle somme. Et l’autobus est déjà bien cher. Ces centimes ne leur manqueront pas. Accepte-le comme un cadeau de Dieu et sois tranquille.”

Quand le bus arriva à son arrêt, il hésita à la porte puis tendit les 25 centimes au conducteur. « Tenez, vous m’avez donné trop de monnaie. »

Le conducteur a répondu : « C’est vous le nouveau pasteur en ville, n’est-ce pas ? »

« Oui. »

« Bon, je réfléchissais beaucoup ces derniers temps et je me demandais si je n’allais pas assister aux réunions d’une église. Je voulais savoir ce que vous feriez si je vous donnais trop de monnaie. Je vous verrai à la réunion dimanche. »

En sortant du bus le pasteur s’est adossé à un poteau parce qu’il se sentait défaillir.

« O Dieu, pria-t-il, j’ai failli vendre ton Fils pour 25 centimes. »

Les gens du Sud sont-ils plus optimistes ?

Les responsables des églises évangéliques qui habitent le Sud du globe (l’Afrique subsaharienne, le
Moyen Orient, l’Afrique du Nord, Amérique Latine et la plupart de l’Asie) sont, en général, plus optimistes en ce qui concerne le futur des églises évangéliques dans leurs pays. Mais, ceux qui habitent le Nord du globe (l’Europe, l’Amérique du Nord, le Japon, l’Australie et la Nouvelle Zélande) ont
tendance à être plus pessimistes.

Les leaders du Sud croyaient à 71% que dans cinq ans les églises évangéliques seraient en meilleur état dans leurs pays qu’aujourd’hui. Mais une majorité des dirigeants du Nord interviewés croyaient que l’état des églises évangéliques dans leurs pays resterait le même (21%) ou déclinerait (33%) dans les cinq prochaines années.

Voilà ce qu’a montré une enquête menée par le «Pew Research Center’s Forum on Religion & Public Life »
Parmi 2,196 responsables évangéliques de 166 pays et territoires au Troisième Congrès de Lausanne d’Evangélisation du Monde en octobre 2010.

La prière intrigante d’un soldat inconnu

« J’ai demandé que Dieu me donne la force pour accomplir des choses. J’ai été rendu faible pour que j’apprenne à obéir humblement. J’ai demandé la santé pour faire de grandes choses. Il m’a été donné l’infirmité pour accomplir de meilleures choses. J’ai demandé des richesses pour que je sois heureux. J’ai reçu la pauvreté pour que je sois sage. J’ai demandé le pouvoir pour que j’aie la louange des hommes. Il m’a été donné la faiblesse pour que je ressente le besoin de Dieu.

« J’ai demandé toutes choses pour me réjouir de la vie. Il m’a donné la vie pour que je me réjouisse
de toutes choses. Je n’ai reçu rien de ce que je demandais mais tout ce que j’espérais. Presque malgré moi-même, mes prières inexprimées ont été exaucées. Parmi tous les hommes je suis le plus richement béni.

Un soldat inconnu

Les Chrétiens arrêtés à la réunion

Des responsables d’Ahwaz dans le sud de l’Iran ont fait un raid sur une église des Assemblées de Dieu à la fin de 2011. Les chrétiens ont été mis dans deux autobus et emmenés pour être interrogés, selon la Solidarité Chrétienne.

La majorité des membres ont été interrogés, menacés et certains ont été relâchés. Le pasteur en chef, son épouse et quelques dirigeants de l’église ont été détenus pour un certain temps.

Cette péripétie est significative parce que l’église n’est pas une église de maison mais une église officielle, établie depuis longtemps.

Christian Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *