Il vaut mieux sourire

Trois anecdotes pour mettre un sourire à vos levres

Trou de mémoire fatal

Man Scratching Head --- Image by © Royalty-Free/CorbisSelon l’histoire le vieux pasteur commençait à perdre la mémoire, ce qui entraînait des situations gênantes. Le nombre des gens dans l’assistance à son église diminuait par conséquent, alors le pasteur décida d’agir.

Il avait entendu dire qu’il y avait un jeune pasteur, pas loin de chez eux qui avait beaucoup de succès, alors il décida d’ aller voir ce qui marchait si bien.

Le jeune pasteur raconta au cours de son message : « Quelques unes des meilleures années de ma vie ont été passées dans les bras d’une femme qui n’est pas mon épouse ». Tout le monde fut choqué jusqu’à ce que le jeune pasteur rajouta : « C’était ma maman ! »

L’assistance a bien ri de la blague et le vieux croyait qu’il allait l’essayer lui-même. Alors, le dimanche suivant il dit dans son message : « Quelques unes des meilleures années de ma vie ont
été passées dans les bras d’une femme qui n’est pas mon épouse ». Grande pause et le pasteur hésitait et hésitait encore. Finalement il dit : “Et…et …et … je ne me souviens plus de son nom ! »

Une fessée au lieu de bapteme ?Au Canada, une petite fille de trois ans, Rena, a assisté à un service de baptême d’eau pour la première fois. Elle réagit avec surprise quand le pasteur plongea la personne dans l’eau.

« Pourquoi a t-il poussé cet homme dans l’eau, papa ? Pourquoi ? » Sa mère a essayé de lui expliquer tout bas ce qui s’est passé mais la petite ne comprenait toujours pas.

Plus tard à la maison, les parents ont essayé de nouveau, en parlant du péché et en lui expliquant que quand les gens décident de vivre pour Jésus et veulent « faire le bien », ils veulent que tout le monde le sache.

Ils ont essayé d’expliquer le symbole du baptême et qu’après le baptême les gens allaient essayer de bien se comporter.

Mais la petite n’a peut-être pas tout compris : « Mais pourquoi Pasteur Robert ne lui a pas simplement donné une fessée ? » demanda-t-elle.

(—Source : Robert Beasley, pasteur du Gregory Drive Alliance Eglise, West Chatham, Ontario, Canada ‘’Church Laughs newsletter’’)

Une fille de sept ans philosophe sur la chute de l’homme

Sara Ames raconte l’histoire suivante : « Ma fille de sept ans, Jessica, se pose des questions
théologiques profondes . Dernièrement, nous avons parlé du pourquoi des choses mauvaises qui arrivent, en lisant à nouveau le récit d’Adam et Eve : notre question: comment le péché est-t-il entré dans le monde.

« Plus tard dans la semaine, Jessica a été malade et a dû rester à la maison au lieu d’aller à l’école.
Elle dit : ‘’Si seulement Adam et Eve n’avaient pas mangé le fruit, je ne serais pas malade.’’ Avant que je puisse répondre, elle rajouta : ‘’Par contre, s’ils ne l’avaient pas mangé nous serions tous assis ici, tout nus.’’ »

(Raconté dans “Les enfants du royaume” Today’s Christian Jan./Fev. 2006, p. 6)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *