La revanche du Mot de Passe

Suis-je le seul à avoir plus de mots de passe que de bon sens

Tout et tout le monde exige un mot de passe ou un code. Et malheur à toi si tu oublies ton mot de passe. Tu es alors projeté dans un labyrinthe en forme de boucle afin d’obtenir un nouveau mot de passe, que tu vas certainement oublier dès que tu auras quitté le site.

N’as-tu jamais reçu un message comme celui-là : « Voulez-vous que Google génère un mot de passe pour vous ? »
zxy93@#314xxxza43ooonb43xx#$.

« Mettez ce mot de passe dans un endroit sûr où il ne pourra pas être volé. Non, idiots, pas sur votre ordinateur. Ne savez-vous pas que les Russes et les Nigériens peuvent envoyer de petits virus dans votre ordinateur qui rampent à l’intérieur et volent vos mots de passe ? Cela pourrait bien être la fin de votre vie telle que vous la connaissez. Mémorisez-le ! »

« Mémorisez-le ! » Tu as envie de hurler : « As-tu la moindre idée du degré avancé de décomposition de mon cerveau ? Est-ce que tu réalises que j’ai neuf millions d’autres mots de passe dedans… quelque part ? Si seulement je pouvais me les rappeler. »

Mais si tu ne le fais pas, les Russes ou les Nigériens vont pirater ton ordinateur et tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. C’est à se demander ce que les Russes et les Nigériens faisaient de leur vie avant Internet.

Les mots de passe ! (Cris, cris, cris !).

Dieu a-t-Il un mot de passe ?

Alors, une petite sonnette d’alarme résonne quand on lit dans la version « Message » du Psaume 100, au verset 4 :

« Entrez avec le mot de passe : « Merci ! »
Faites comme chez vous, louez-Le.
Remerciez-le. Adorez-le. »

Je sais que Eugene Peterson usait de métaphore en paraphrasant le Psaume 100, mais, s’il-vous-plaît, pas un autre mot de passe ! Et pour entrer dans la présence de Dieu, rien de moins. Mais tu sais quoi ? Je crois que je peux me rappeler de ce mot de passe. « Merci ! »

J’apprends que, si mon cœur bouillonne de remerciements, ma vie redresse la tête comme un parterre de fleurs desséché après la pluie. C’est la clé pour entrer dans la présence de Dieu et dans cette vie abondante qu’Il a pour moi.

Un cœur qui réclame son dû harcèle Dieu. « Tu l’as dit, alors où est ma réponse ? Nous sommes chrétiens. Nous avons confiance en Jésus. Alors, Il doit faire tout ce que nous Lui demandons de faire. »

Si Dieu ne fait pas ce que nous voulons, aussi vite que nous le voulons, nous boudons et nous nous baladons partout avec une tête généralement associée à ceux qui sucent des citrons. Malheureux. En colère. Frustré. Déçu.

Nous ne partons pas parce que nous avons tout de même assez de foi pour croire que l’éternité est réelle et parce que nous ne voulons pas finir là où nous n’avons aucune envie de finir. Mais l’expression faciale qui résulte de notre condition intérieure n’est pas jolie à voir.
Eh, viens-là mon ami. Oui, toi. Viens un peu par ici. Tu veux savoir comment entrer dans la présence de Dieu ? Écoute ce que je vais murmurer dans le creux de ton oreille : « le mot de passe, c’est : merci. »

Des raisons de dire « merci »

Regarde autour de toi. Tu respires l’air de Dieu, tu manges Sa nourriture et tu bois Son eau (ou Son coca light). Regarde l’incroyable étendue du ciel nocturne. Il l’a fait et tu peux en profiter. Mais, si tu veux vraiment en profiter à fond, dit : « Merci Père ! »
Dieu a donné ce qu’Il avait de mieux pour que tu puisses être sauvé des conséquences de ton péché. Tu as – ou tu peux avoir – la vie éternelle en Son Fils Jésus. N’oublie pas le mot de passe.

La vie ne se déroule pas toujours comme nous aimerions qu’elle le fasse. Nous vivons dans un monde déchu. Ce n’est pas encore le Ciel, pour l’instant. Si nous voulions seulement ouvrir les yeux, nous pourrions voir des bénédictions INCROYABLES, à la fois énormes et microscopiques.

La beauté des Alpes Suisses a coupé le souffle d’un ami américain, la première fois qu’il les as vues. Il a demandé à un fermier local comment il faisait pour garder son émerveillement intact, puisqu’il vivait là tout le temps.

Le gars a répondu qu’il ne permettait pas à la vue de devenir ordinaire.

Et voilà, nous y sommes, pas vrai ? Nous devons agir intentionnellement pour voir constamment la bonté de Dieu envers nous. Nous sommes environnés de Sa gloire, de ce qu’Il a en réserve pour nous, de Son amour.

Nous pouvons choisir d’être grognon et notre cœur qui veut son dû va fulminer parce qu’il n’a pas tout ce qu’il veut. Nous nous imaginons que Dieu est notre serviteur et que, si nous prions, Il doit aussitôt s’empresser de faire ce que nous avons demandé.

Des devoirs à la maison pour grandir.

Nous bénéficierions peut-être d’un meilleur « service » si nous étions déjà reconnaissant pour ce que nous avons, hein ? Mais quand on fait le bilan, Il m’aime (et toi aussi) d’un amour éternel. J’existe pour Lui. Il n’existe pas pour moi.

Vous avez des devoirs à la maison à faire cette semaine. Je veux que vous vous arrêtiez trois fois dans la journée pendant les sept prochains jours. Arrêtez-vous complètement. Pensez à une chose pour laquelle vous êtes reconnaissants – que ce soit un petit quelque chose ou un gros quelque chose.

Dis simplement : « Merci » au Seigneur.

C’est le mot de passe. Il te permet d’entrer.

« Poussez des cris de joie vers l’Éternel, toute la terre!
Servez l’Éternel avec joie, venez devant lui avec des chants de triomphe.
Sachez que l’Éternel est dieu. C’est lui qui nous a faits, et ce n’est pas nous; nous sommes son peuple, et le troupeau de sa pâture.
Entrez dans ses portes avec des actions de grâces, dans ses parvis avec des louanges. célébrez-le, bénissez son nom!
Car l’Éternel est bon; sa bonté demeure à toujours, et sa fidélité de génération en génération. » (Psaumes 100:1-4)

Hmmm …
Je maintiens que la reconnaissance est la plus haute forme de pensée et que la gratitude est un bonheur doublé d’émerveillement. G.K. Chesterton
mages: pixabay.com

Image: www.pixabay.com

_____________________________________

Victoire magazine cette semaine

Les objectifs du mari pour elle
Le mari a des objectifs pour son épouse. Ils ne doivent pas ressembler à cela : « Alors, chérie, j’ai quelques idées sur la manière dont tu peux t’améliorer. D’abord, tu pourrais perdre quelques kilos, ensuite me faire un repas de chef chaque soir, puis m’apporter le café et le journal au lit chaque matin, puis… »
Jésus s’est livré pour l’Église dans un but précis … pour lire l’article CLIQUE

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *