Quand Jésus va-t-Il revenir ?

Quand j’étais enfant, les pasteurs ne passaient pas beaucoup de temps à dire : « La racine grec de ce mot veut dire… » Non, c’était plutôt : « Hé toi ! Jésus revient et tu ferais mieux de te repentir ou bien tu vas avoir de gros soucis. » Peut-être pas toujours de façon aussi abrupte, mais il m’est arrivé de l’entendre de façon encore plus abrupte

Quand j’ai commencé à travailler en tant que pasteur, j’ai remarqué que, si je voulais une réponse forte de mon auditoire, je devais prêcher sur la Croix, sur le Ciel et l’enfer, ou sur la seconde venue du Seigneur. Réponse garantie si je faisais ne serait-ce qu’à moitié bien mon travail.

 J’ai été un peu surpris en lisant une conversation que Billy Graham a eue avec John F. Kennedy. D’après l’évangéliste, une des choses dont le président voulait parler était la seconde venue de Jésus.

Quand je travaillais au Luxembourg, le secrétariat de l’Union Européenne s’y trouvait. Il y avait là un ordinateur censé garder des données sur tout le monde. Il remplissait tout le sous-sol du bâtiment Jean Monnet, d’après ce que j’avais entendu dire.

Comme de nombreuses personnes aiment spéculer sur les signes annonçant le retour du Seigneur, certains s’étaient aventuré à dire que cet ordinateur était peut-être la Bête redoutée de l’Apocalypse.

Un ami missionnaire anglais et moi, nous avons plaisanté en disant que nous pourrions nous rendre là-bas, écrire 666 sur une fenêtre et le prendre en photo. Ensuite, nous aurions pu dire : à minuit, un certain jour de l’année, quand la lune brille à un certain angle, regardez ce qui apparaît ! Quelle augmentation de fonds cela aurait engendré pour nous aider dans notre ministère missionnaire !

Nous avons décidé de ne pas le faire pour deux raison. Ce n’était pas vrai et je ne veux pas me mettre mal avec Dieu, étant donné qu’Il n’aime pas particulièrement les mensonges. (Pour mes amis super-sérieux, nous ne faisions que plaisanter, d’accord ? De toute façon, c’est certainement mon ami John qui y a pensé le premier. Ou pas.)

A un certain moment de ma vie, je me suis coupé de tous les « signes » un peu ridicules annonçant soi-disant le retour du Seigneur. Des « alertes enlèvement » frivoles ne font rien pour augmenter la crédibilité de l’Église. Il y a eu des livres comme : « 88 raisons pour lesquelles le Seigneur reviendra en 1988. » Quand il a été évident qu’Il n’était pas venu, l’auteur a fait savoir qu’il avait fait une petite erreur de calcul et a sorti un autre livre sur le retour du Seigneur en 1989.

Ça n’a pas mieux marché.

Tu sais quoi ? Malgré toutes les sottises et les exagérations de certains, il y a un fait inéluctable : Jésus Christ revient !

Voilà la promesse que Dieu a faite à ce sujet : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » (1 Thessaloniciens 4 :16-18).

Jésus Christ revient réellement pour ceux qui L’aiment et qui désirent être avec Lui.

Alors, quelle doit être notre réponse ? Écrire un autre livre ? Chercher davantage de signes ? Faire attention à ce qui se passe dans le monde, parce qu’il est évident que quelque chose se passe dans les lieux invisibles spirituels – conditions météorologiques bizarres, politiques bizarres, colère et division dans le pays. Ne dors pas !

Mais honnêtement, il y a déjà eu des temps comme cela, voire pire, depuis l’époque de Jésus.

Alors, comment dois-je réagir ? Acheter un stock d’armes et m’enfuir dans le désert du Montana où je pourrais survivre en mangeant de l’élan et du miel jusqu’à ce que la tribulation soit terminée ? Non. Mauvaise réponse.

Ta réaction devant le retour prochain du Seigneur ne doit pas être de lire un autre livre sur le sujet, ni d’écouter un autre sermon, mais de vivre ta vie comme le Seigneur veut que tu la vives. Le servir et servir tes frères et sœurs en Christ.

Laisse l’Esprit de Dieu, qui vit en toi, changer ton caractère pour être davantage comme Christ.

Est-ce que quelqu’un que tu aimes t’a déjà manqué si fort que c’en était douloureux ? Quand tu as su que cette personne revenait à la maison, étais-tu excité ? Tu n’avais pas besoin d’entendre de grands bruits dehors pour courir à la fenêtre afin de voir si elle arrivait.

C’est la même chose avec le retour de Jésus. L’attention de ceux qui L’aiment le plus est attirée par le moindre petit « signe. » Quand ils entendent le moindre son ressemblant à une trompette, ils lèvent brusquement la tête et leurs yeux fouillent le ciel.

L’Esprit de Dieu qui vit en toi te tiens en éveil et alerte bien davantage que des ordinateurs géants, des ouragans, le tumulte politique ou autre. Il ne te laissera pas être pris par surprise quand le Seigneur viendra. 

L’apôtre Paul a écrit ceci à la fin de sa vie : « Le prix de la victoire, c’est-à-dire une justice éternelle, est déjà préparé pour moi. Le seigneur, le juste juge, me le remettra au jour du jugement, et pas seulement à moi, mais à tous ceux qui, avec amour, attendent sa venue » (2 Timothée 4:8 version Semeur)

Attends-tu sa venue avec amour ?

Hmmm

A propos du retour du Seigneur, quelqu’un a dit : « Je ne cherche pas des signes, j’écoute les sons. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *