« Fais attention aux choses dégoûtantes cachées derrière les rochers » 

Un jour, j’ai retourné une pierre et un serpent a sorti la tête hors de son trou, caché en-dessous. Je pense que ce devait être un serpent corail. Je n’en suis pas certain, parce que je n’ai pas pris le temps de le lui demander.

Une autre fois, je pêchais dans une rivière qui avait débordé. De petites îles dépassaient ça et là hors de l’eau, alors j’ai enlevé mes chaussures, roulé mes jambes de pantalon et j’ai pataugé vers l’une d’elle. La meilleure façon d’attrapé un gros bar, vois-tu.

Il y avait plusieurs grosses pierres sur ce petit bout de terre qui sortait hors de l’eau. Après plusieurs lancés infructueux, pour une raison quelconque, j’ai soulevé une de ces pierres et j’ai vu une bestiole en-dessous.

Un scorpion !

J’ai tendu la main vers une autre pierre pour l’envoyer là où vont les scorpions quand ils meurent. Il y avait trois scorpions sous cette deuxième pierre ! Évidemment, ils s’étaient réfugiés là pour échapper à l’eau qui montait.

J’ai vu plusieurs pierres autour de moi et imaginé des scorpions sous chacune d’elles. « ai décidé  de faire don de ce petit bout de terre aux scorpions. J’ai effectué un repli stratégique vers la rive.

Fais attention quand tu soulèves un rocher, parce ce qu’on ne sait jamais ce qui se trouve en dessous. Des choses qui mordent et qui piquent s’y cachent bien souvent.

Des choses dégoûtantes en nous.

Et parfois, des gens mettent des choses mortes derrière des rochers. Du moins, ils le faisaient dans l’ancien temps.

C’est ce qui est arrivé à Lazare.

Les sœurs de Lazare avaient envoyé un SOS à Jésus, Lui demandant de venir guérir leur frère, mais il semble que le Seigneur soit arrivé trop tard. Lazare gisait mort derrière un rocher. Sa sœur Marthe a dit à son sujet : « Il sent déjà. » 

Il était mort et il sentait mauvais. Et beaucoup d’espoirs étaient morts avec lui.

Les sœurs avaient espéré une guérison miraculeuse, mais leurs espoirs gisaient maintenant derrière un rocher et sentaient déjà. Certains d’entre nous ont eu des expériences similaires. Des espoirs qui sentent mauvais pourrissent dans un coin de notre vie que personne ne peut voir. Des actes embarrassants sont morts et enterrés. Des abus que nous avons endurés ou fait endurer infectent ces coins invisibles.

Des prières restées sans réponse contaminent notre foi avec un grand « Pourquoi ? »

Nous avons muré de nombreuses choses et continué à vivre. Mais il y a un problème : elles sentent mauvais. Bien que personne d’autre ne puisse les voir, elles continuent à polluer notre vie – la souffrance, le doute et la peur suppurent derrière ces rochers.

Exposer la source de l’odeur ?

Jésus a dit à Marthe : « Ôtez la pierre » (Jean 11).

Mais c’est embarrassant de voir nos problèmes qui sentent mauvais être révélés au grand jour. C’est bien pour cette raison que nous les avons enterrés. Souvent, le premier pas vers la guérison c’est de les sortir de leur cachette et de dire : « Je souffre. J’ai besoin d’aide. »

Jacques nous dit : « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace » (Jacques 5:16).

Tu n’as pas besoin de te lever et d’annoncer ton problème en pleine réunion de prières. Certaines personnes qui se trouvent là ne sont pas assez fortes pour le gérer. Et certaines d’entre elles se livrent au commérage.

Parle avec ton pasteur ou un ami en qui tu as confiance, une personne qui sait comment écouter, conseiller et prier. Il y a de la guérison, là.

Regarde à Jésus. Il va guérir cette blessure. Le processus sera plus ou moins long, mais il faut faire sortir cette chose qui sent mauvais de ta vie, ou l’infection risque de te détruire.

« Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? » (Jean 11)

Tu dois déplacer ce rocher. Marthe aurait pu réduire tout le processus à néant en disant : « Non, laissez la pierre là où elle est. Que le mort reste mort. Je ne crois pas que cela puisse être autrement. »

Que vas-tu faire de tes choses mortes ?

____________________________________________________________

Hmmm …

« Il nous donne vraiment une onction dans les domaines où nous avions l’habitude d’être une victime. Il en fait notre ministère. Notre vengeance sur l’ennemi, c’est de libérer d’autres personnes grâce à ces choses qu’il avait utilisées pour faire de nous des victimes. » Calming the Storm Within: How to Find Peace in This Chaotic World de Jim Lange (Calmer la tempête intérieure : comment trouver la paix dans ce monde chaotique)

Images: Unsplash/Photo by Alexandra Gorn on Unsplash?/Alex Iby@ibydesigns

_________________________________

Recommandé pour vous

Predications Video de David –(15 minutes + ou -)

Comment remplir ce trou au milieu de toi !Cliquez

Votre relation avec Dieu, est-elle comme le mariage ou une sortie romantique? Cliquez pour ecouter

Articles

Pourquoi les choses qu’on ne peut pas avoir ont-elles toujours l’air si bonnes?  Un  jour, nous avons fait presque 100km depuis Albertville, où se trouvait l’école de langue, jusque Genève pour aller au seul McDonald à proximité. Et maintenant, je les évite tant que je peux. On en trouve partout en France. Pour la suite … CLIQUEZ

Des astuces pour rester fort dans un tsunami de tentation !  

Parfois il semble que nous vivons dans un monde noyé dans un océan de tentation sexuelle. La société se moque des tabous du passé. Pire, ils se moquent des conseils clairs de la Parole de Dieu.

Un chrétien qui désire rester pur jusqu’au mariage se trouve parfois la risée des amis de classe. Une célibataire qui ne « s’éclate » pas de temps à l’autre est considérée un peu bizarre.

C’est déjà difficile quand on est marié, mais quand on est célibataire la situation se complique encore.

Comment rester pur et plaire à notre Seigneur, que nous aimons plus que la vie, quand il semble qu’il y a des tentations qui nous guettent à chaque coin de la rue et à chaque poste de télévision ou d’ordinateur ? Y a t-il des stratégies pratiques que nous pourrions mettre en place ?

Nous avons posé cette question et les réponses des lecteurs nous ont touché. Les réponses viennent des nouveaux chrétiens aussi bien que des « vieux routiers ». La plupart sont célibataires, mais quelques mariés ont partagé leur expérience. Voici des extraits de leurs réponses :  Pour la suite … CLIQUEZ

Que faire quand  le « nid » est vide ?  En tant que femmes, nous avons senti cette vie se développer à l’intérieur de notre corps. Nous étions émerveillées devant cet être si parfait, le plus beau du monde !   CLIQUEZ

Lecons de la vie gratuites (depression, se connecter avec Dieu, reussite, couple)  dans votre boite email  … cliquez

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *