Sourire

Trois anecdotes pour mettre un sourire à vos levres

Trou de mémoire fatal

Man Scratching Head --- Image by © Royalty-Free/CorbisSelon l’histoire le vieux pasteur commençait à perdre la mémoire, ce qui entraînait des situations
gênantes. Le nombre des gens dans l’assistance à son église diminuait par conséquent, alors le pasteur décida d’agir.

Il avait entendu dire qu’il y avait un jeune pasteur, pas loin de chez eux qui avait beaucoup de
succès, alors il décida d’ aller voir ce qui marchait si bien.

Le jeune pasteur raconta au cours de son message : « Quelques unes des meilleures années de ma vie ont été passées dans les bras d’une femme qui n’est pas mon épouse ». Tout le monde fut choqué jusqu’à ce que le jeune pasteur rajouta : « C’était ma maman ! »

L’assistance a bien ri de la blague et le vieux croyait qu’il allait l’essayer lui-même. Alors, le dimanche suivant il dit dans son message : « Quelques unes des meilleures années de ma vie ont
été passées dans les bras d’une femme qui n’est pas mon épouse ». Grande pause et le pasteur hésitait et hésitait encore. Finalement il dit : “Et…et …et … je neme souviens plus de son nom ! »

Une fessée au lieu de bapteme ?Au Canada, une petite fille de trois ans, Rena, a assisté à un service de baptême d’eau pour la première fois. Elle réagit avec surprise quand le pasteur plongea la personne dans l’eau.

« Pourquoi a t-il poussé cet homme dans l’eau, papa ? Pourquoi ? » Sa mère a essayé de lui expliquer tout bas ce qui s’est passé mais la petite ne comprenait toujours pas.

Plus tard à la maison, les parents ont essayé de nouveau, en parlant du péché et en lui expliquant que quand les gens décident de vivre pour Jésus et veulent « faire le bien », ils veulent que tout le monde le sache.

Ils ont essayé d’expliquer le symbole du baptême et qu’après le baptême les gens allaient essayer de bien se comporter.

Mais la petite n’a peut-être pas tout compris : « Mais pourquoi Pasteur Robert ne lui a pas simplement donné une fessée ? » demanda-t-elle.
(—Source : Robert Beasley, pasteur du Gregory Drive Alliance Eglise, West Chatham, Ontario, Canada ‘’Church Laughs newsletter’’)

Une fille de sept ans philosophe sur la chute de l’homme

Sara Ames raconte l’histoire suivante : « Ma fi lle de sept ans, Jessica, se pose des questions
théologiques profondes . Dernièrement, nous avons parlé du pourquoi des choses mauvaises qui arrivent, en lisant à nouveau le récit d’Adam et Eve : notre question: comment le péché est-t-il entré dans le monde.
« Plus tard dans la semaine, Jessica a été malade et a dû rester à la maison au lieu d’aller à l’école.
Elle dit : ‘’Si seulement Adam et Eve n’avaient pas mangé le fruit, je ne serais pas malade.’’ Avant que je puisse répondre, elle rajouta : ‘’Par contre, s’ils ne l’avaient pas mangé nous serions tous assis ici, tout nus.’’ »

(Raconté dans “Les enfants du royaume” Today’s Christian Jan./Fev. 2006, p. 6)

 

Qui était le premier ?

Des scientifiques en Belgique ont creusé à une profondeur de 10 mètres l’an passé et ils y ont trouvé des morceaux de fils de cuivre. Ils en ont conclu que leurs ancêtres avaient déjà un réseau téléphonique il y a 100 ans de cela.

Ne voulant pas être surpassé par les Belges, une équipe de scientifiques en France a creusé jusqu’à 20 mètres de profondeur. Voici le résultat raconté dans un article du journal, Le (petit) Monde : « Des archéologues Français ont trouvé un fil de cuivre d’il y a 200 ans et ils en ont conclu que leurs ancêtres avaient déjà un réseau de communications très performant 100 ans avant que les Belges l’aient. »

Une semaine plus tard le journal, Le Luxembourger Star publiait ce reportage :

« Jean Randenbourg, un vieux fermier et archéologue autodidacte, habitant dans les Ardennes au Luxembourg, a creusé à une profondeur de 30 mètres dans un vieux champ de blé près de Hosingen au nord du Grand Duché.

« Il n’a rien trouvé du tout. Il en a conclu que le Luxembourg avait le Wifi, (communication sans fil), il y a 300 ans de cela ! »

 

Ça va mal en France ?

C’est vrai. Nous avons de grands problèmes.

Notre population est de 65 millions d’habitants, mais la moitié sont retraités. On n’a que 33 millions pour faire le travail.

Dix-huit millions sont à l’école. Il ne reste que 15 millions pour faire le travail. De ces 15 millions, 10 millions travaillent pour le gouvernement national, alors il ne reste que cinq millions pour faire le travail.

Un demi-million est militaire, alors il ne reste que quatre millions et demi pour faire le travail.

De ce nombre trois millions et demi travaillent pour les gouvernements régionaux et locaux, ce qui laisse un million pour faire le travail.

A un moment donné il y a 700,000 personnes dans les hôpitaux et 298,998 en prison.

Il ne reste que deux personnes pour faire le travail–toi et moi.

Et te voilà, en train de lire des blagues !

(Internet. Note : les chiffres sont approximatifs … et inventés)

www.microsoftoffice.com

Une femme fâchée

Une femme s’est fâchée avec son mari parce qu’il avait oublié son anniversaire.  Il lui dit : « Si tu sais ce qui est bien pour toi, demain il y aura quelque chose de nouveau dans notre garage qui va de 0 à 130 en deux secondes ! »

Le jour suivant la dame regarda dans le garage et il y avait un petit cadeau parterre, bien emballé. Elle enleva le papier et trouva … un  nouveau pèse-personne.

Les obsèques pour le mari ont lieu samedi.

(Source: www.mountainwings.com)

Le Perroquet

Une femme qui aimait le Seigneur alla dans un magasin pour acheter un perroquet. Elle en trouva un très beau mais le vendeur, qui connaissait la femme, fut perplexe.

pour rire« Celui-ci appartenait à un vieux marin et son langage est parfois vulgaire » expliqua t-il. Elle était certaine qu’avec un peu d’amour et d’éducation, le perroquet changerait ses habitudes. Mais il était incorrigible. Elle était choquée des choses qu’il disait.

Un jour, elle le menaça : « Si tu dis encore des gros mots, je vais te mettre dans le congélateur ! ». Le perroquet lui répondit avec tout un cortège de gros mots. Alors là !!. Elle le saisit et elle le mit dans le congélateur.

Pendant dix minutes, il y eut un brouhaha terrible, puis soudain, il y eut un silence total qui dura deux ou trois minutes. Commençant à s’inquiéter, elle ouvrit le couvercle du congélateur. L’oiseau sortit, l’air très sérieux. Il se mit gentiment sur son épaule et dit :
« Madame, je vous demande pardon de tout mon cœur pour mon comportement abject. Je suis vraiment triste et je vous promets de ne plus jamais dire de gros mots. »

La femme fut ravie. Puis le perroquet ajouta : « A propos, madame, le poulet dans le congélateur ? Qu’est-ce qu’il a fait, lui ? »

(louisvilleemmaus.com/jokes)

Ils me cherchent !

angelLe patron d’une grande entreprise eut besoin de parler avec un  de  ses  employés  d’un  problème  urgent.  Il  composa  le numéro  de  téléphone  de  celui-ci  et  fut  un  peu  surpris  d’être salué par le chuchotement d’un enfant.

« Bonjour. »

« Ton papa, est-il à la maison ? » demanda t-il.

« Oui, » répondit tout bas la petite voix .

« Je peux lui parler? »

« Non, il est occupé »

Etonné, le patron demanda de nouveau, « Ta maman est là ? » « Oui.»

« Je peux lui parler ? »

De nouveau la petite voix chuchota : « Non, elle est occupée. » Parce que son affaire était urgent le patron persévère : « Y a t-il quelqu’un d’autre ? »

« Oui, » murmura l’enfant, « Trois policiers et quatre pompiers ! » Se demandant ce que faisait tout ce monde chez son employé, le patron demanda, « mais puis-je parler avec un policier ? »

« Non, tout le monde est occupé », dit l’enfant.

Juste à ce moment-là le patron crut entendre dans le téléphone le bruit d?un hélicoptère tout près de la maison de son employé ! Effaré, curieux, et même un peu frustré, le patron demanda : « Mais qu?est-ce qui occupe tout ce monde ?

La  jeune  voix  répondit  avec  un  petit  rire  étouffé : «  Ils  me cherchent ! »

 

Du temps gaspillé

Georges et Brigitte, dans leur voiture, s’en retournaient chez eux après  la réunion de l’église:
– Georges, as-tu remarqué que le message du pasteur n’était pas au point aujourd’hui ?

– Non, pas particulièrement, répond-il.

Brigitte continue en disant :

– As-tu remarqué que la chorale chantait faux ?
-Non plus.

-Mais tu as certainement dû remarquer ce jeune couple et leurs enfants juste devant nous avec tout le vacarme qu’ils ont fait durant toute la réunion ?

– Désolé chérie, mais je n’ai pas fait attention à tout cela.

– Honnêtement, Georges ! Je me demande pourquoi tu prends le temps de venir à la réunion !

(D’un livre de John Maxwell)

_________________________________

Selon l’histoire, il y avait une fois un homme qui traversait un pont. Il remarqua un autre homme qui semblait être prêt à sauter du pont pour se suicider. Le premier décida de le distraire pour donner aux pompiers le temps d’arriver.

« Ne sautez pas » lui dit l’homme. « Pourquoi pas ? Il n’y a personne qui m’aime ».
« Dieu vous aime. Vous croyez en Dieu, n’est pas ? » « Oui ».
« Bon, vous êtes Chrétien ou Juif » ? « Chrétien. »
« Moi, aussi ! Protestant ou Catholique » ? « Protestant. »
« Moi, aussi ! Protestant de la Confession d’Augsbourg ou Protestant Evangélique » ? « Evangélique. »
« Moi aussi ! Baptiste ou Pentecôtiste » ? « Baptiste. »
« Baptiste modéré ou Baptiste conservateur » ? « Conservateur. »
« Moi, aussi ! Baptiste Calviniste Conservateur ou Perdre-votre-salut Arménien Baptiste Conservateur » ? « Baptiste Calviniste Conservateur. »
« Moi aussi ! Pré- millénial Calviniste Baptiste Conservateur ou Post-millénial Calviniste Baptiste Conservateur » ? « Pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur. »
« Moi aussi ! Contre-les-femmes-qui-prêchent pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur ou Pour-les-femmes-qui-prêchent pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur » ?
« Contre-les-femmes-qui-prêchent pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur » l’homme déprimé répondit.
« Moi aussi ! Version Louis Segond seulement, contre-les-femmes-qui-      prêchent, pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur ou Versions modernes, contre-les-femmes-qui-prêchent, pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur ?
Versions modernes, contre-les-femmes-qui-prêchent, pré-millénial Calviniste Baptiste Conservateur !
« Aiii ! cria l’homme. « Hérétique ! » et il le poussa du pont.

Une fille pleine de foi

La fille du pasteur, âgée de 6 ans, n’a pas été sage la semaine avant le pique-nique de l’église. Alors, sa mère lui a dit qu’elle ne pourrait pas y assister.

Le dimanche venu, la mère réalisa qu’elle avait été un peu dure et elle lui dit qu’elle pouvait quand même y aller.

La fille ne sembla pas être ravie et la mère lui demanda, « Mais, qu’y a -t-il ? Tu n’es pas contente ? »

« C’est trop tard » dit la fille. « J’ai déjà prié pour la pluie ! »

(—Source : Van Morris, Mt. Washington, Kentucky : Church Laughs newsletter)

 

Pas de dents ? Pas de problème !

Un évangéliste se tenait au coin de la rue, essayant d’attirer l’attention des passants.

Il les encourageait à fuir la colère à venir. « Je vous préviens » cria-t-il « il y aura des pleurs et des grincements des dents ! »

Une vielle femme parmi l’assistance se moquait de lui : « Monsieur, je n’ai pas de dents! »

« Madame » l’évangéliste a répondu « les dents vous seront fournies. »
(Church Laughs Newsletter)

 

 

One Reply to “Sourire”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *