Objections au Baptême du Saint Esprit

Doyle JONES

book cover-fotoliaParce que nous avons un adversaire rusé, il place souvent dans notre esprit, une quantité d’objections qui paraissent plausibles pour nous empêcher de recevoir le baptême du Saint Esprit. Ce qui suit comprend une liste partielle des objections que Satan place dans l’esprit du candidat. Je les ai entendu émises bien souvent.

1.         « Je sais que Dieu veut me remplir, mais pour certaines raisons Il ne  me juge pas apte à être rempli  maintenant. Quand Il sera prêt, je suis sûr qu’il le fera ».

Ne tombez pas dans l’erreur de croire que Dieu attend une occasion dramatique pour vous remplir du Saint Esprit. Il a déjà donné le Saint Esprit. C’est arrivé le jour de la Pentecôte. Le baptême du Saint Esprit est disponible pour tous ceux qui ont faim. Vous décidez de la distribution, Dieu, Lui est prêt dès maintenant !

2.         « Je ne suis pas sûr que cette plénitude de l’ Esprit soit pour moi. Ce n’est pas pour tout le monde vous savez ».

Le diable ne désire qu’une chose, c’est que vous croyiez cela. Le jour de la Pentecôte, Pierre a cité le prophète Joël : « Après cela, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ». (Actes 2 :17 et Joël 2 :28). Dans les derniers jours, Dieu va déverser son Esprit sur tous sans distinction de race, sexe, âge , classe ou dénomination. Vous inclus.

Dans le même sermon en (Actes 2 :39), Pierre déclare : « car la promesse est  pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

Oubliez l’idée que Dieu ne veut pas vous remplir. Il est déterminé à vous appeler à Lui ! Dans Actes 10 : 34, il est dit : «  Dieu ne fait pas de favoritisme. (Rappelez vous le contexte : la conversion de Corneille et de sa maison, et leur baptême dans le Saint Esprit. Dieu merci, Il est impartial. Ce qu’Il a fait pour Pierre, Jacques et Jean , Il veut le faire pour vous !

3.         « Ce qu’Il y a, c’est que je ne suis pas prêt. Quand je serai assez bien, peut être le Seigneur me remplira-t-il de son Esprit ? ».

Que faut-il pour être prêt ? Des gens ont toute une liste de choses qu’ils pensent devoir abandonner pour recevoir ce baptême. Mais l’abandon de ces choses ne leur donnera pas plus le droit au baptême du Saint Esprit car c’est un don (Actes 2 :38, 8 :20, 10 :45, 11 :17). Si vous pouviez triompher de ces choses dans votre vie sans le Saint Esprit, il n’y aurait aucune nécessité de  recevoir la puissance du Saint Esprit.

Les Ecritures déclarent en Actes 1:8 «  Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous », notez bien que c‘est après avoir reçu le Saint Esprit et non avant afin que le Saint Esprit nous guide.

Des croyants mal informés essaient d’aider les autres à recevoir la plénitude de l’Esprit en leur donnant cette pensée erronée qu’un croyant affamé peut ne pas être digne du baptême du Saint Esprit. J’ai entendu des gens bien intentionnés  dire aux candidats à la plénitude : « Il y a des choses dans votre vie que vous devez abandonner pour pouvoir recevoir le don du Saint Esprit. » Cela place le baptême du Saint Esprit comme une mérite. Vous ne pouvez pas gagner le baptême du Saint Esprit. Jamais personne n’a été ou ne sera digne de ce don.

Vous ne recevez jamais rien tant que vous penserez ne pas être  prêt. C’est la foi à l’envers, une foi négative.

Vous devez penser que vous êtes prêt parce que Dieu vous a rendu prêt ! Rappelez vous que si vous êtes assez bon pour le ciel, vous êtes assez bon pour le Saint Esprit. Croyez que vous êtes prêt maintenant et vous recevrez.

4.         « J’ai essayé tant de fois mais rien n’est arrivé ».

Toutes les fois que vous recherchez le baptême du Saint Esprit sans succès, le diable en profite pour placer le doute dans votre esprit. Il va vous rappeler tous vos échecs antérieurs et vous dire «  cette fois encore ce sera pareil ! ».

Pendant un service de réveil j’avais donné des indications pour recevoir le Saint Esprit et demandé à deux candidats de s’avancer. Je leur ai dit de s’attendre à recevoir quand je leur imposerai les mains.

La première dame pour laquelle je priais avait recherché le baptême du Saint Esprit depuis presque 40 ans. Avant de lui imposer les mains, je lui demandais si elle croyait qu’elle allait recevoir une langue de l’Esprit. Elle me répondit en pleurant « je ne sais pas frère Jones, j’ai essayé tant de fois ». Je lui répondis « cette fois ce sera différent, ne vous basez pas sur les expériences passées mais sur ce que Dieu a pour vous aujourd’hui ». Je repoussais le doute et lui dis de s’attendre à ce que les mots d’une nouvelle langue lui soient donnés. Quand je posais mes mains sur elle, Dieu lui donna des mots et elle commença à parler un autre langage.

Dans une autre réunion, je priais pour plusieurs personnes qui reçurent le baptême du Saint Esprit. Une dame qui fut remplie de l’Esprit me confia qu’ayant 69 ans, elle avait recherché toute sa vie ce baptême avant de le recevoir ce matin là. Si elle avait négligé cette occasion à cette réunion elle l’aurait raté selon toute vraisemblance.

5.         « Peut-être n’ai-je pas assez de patience pour rester ou attendre, comme je le devrais, le Seigneur ». Qui a dit que vous avez à patienter ? Jésus n’a dit qu’une fois à ses disciples de patienter. Le mot patienter en grec veut dire exactement s’asseoir et attendre. Ils avaient à attendre jusqu’à l’effusion du Saint Esprit le jour de la Pentecôte. Le but n’était pas de les rendre prêts par la prière et le jeûne,  mais simplement que Dieu, selon son plan, désirait que son Esprit tombât sur eux le jour de la Pentecôte. Cela se passait 50 jours exactement après Pâques.

Après la Pentecôte voyez comment ils le reçurent! Luc raconte qu’ils priaient, le lieu où ils étaient fut secoué et ils furent tous remplis du Saint Esprit. Il n’y a rien qui montre qu’ils attendaient.

Dans Actes 8 :17, Luc dit qu’ils imposaient les mains sur eux et qu’ils reçurent le Saint Esprit. Là encore ce passage ne montre aucun délai entre l’imposition des mains et le moment où ils reçurent le Saint Esprit. Dans Actes 9 :17, lors du baptême de Paul, il n’y a aucun délai entre l’imposition des mains et le baptême du Saint Esprit. Dans Actes 10:44, il est mentionné que les gentils reçurent le baptême du Saint Esprit pendant que Pierre développait son sermon.

Aucune attente ne fut nécessaire, ce ne sont ni l’attente ni le mérite qui vous font recevoir le Saint Esprit. Si l’attente n’est pas nécessaire, ce qui l’est, c’est la détermination du candidat à le recevoir. Ne vous souciez pas du temps que vous passez devant Dieu, soyez déterminé à rester près de Dieu.

Dans les exemples bibliques cités plus haut, bien que le Baptême du Saint Esprit ait été instantané, dans chaque cas, ceux qui le reçurent étaient prêts car leurs cœurs étaient prêts.

Restez dans une attitude de prière, marchez dans la présence de Dieu. Ne croyez pas que recevoir de Dieu demandera une longue préparation. Venez et recherchez le Saint Esprit déjà pleins de la présence de Dieu.

6.         « J’ai peur de marcher selon la chair et que le diable me donne une fausse langue ».

D’abord cette assertion montre un exemple de foi négative et vous, candidat, vous vous placez en position d’échec quand vous dites que le diable va vous tromper. Cela contredit la nature même de Dieu–pourrait-Il  permettre que vous soyez dupé en recevant du diable un don que vous Lui demandez ?

C’est aussi une position anti-scripturaire. Jésus dit « quel est le père parmi vous qui donnera un serpent à son fils s’il lui demande un poisson, ou un scorpion s’il lui demande un œuf ? Si donc méchants comme vous l’êtes vous savez donner de bonnes choses à vos enfants à combien plus forte raison le Père céleste donnera il pas le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent ». (Luc 11:11)

Dieu ne nous donne rien de falsifié . Quand vous recherchez Jésus pour être baptisé dans le Saint Esprit et que des mots vous viennent à l’Esprit ou au cœur, croyez que Dieu ne permettra pas au diable de vous donner une falsification.

Le Saint Esprit fait pénétrer en vous les mots d’un autre langage ; vous recevez ce que vous avez demandé. Gloire à Dieu !

7.         « Je pense que je n’ai pas la foi pour recevoir ».

Chaque fois que vous dites cela, vous êtes vaincu avant même d ‘avoir commencé. Vous avez la foi. L’apôtre Paul dit (Romain 12 :3) : « Je dis à chacun de ne pas avoir de lui même une trop haute opinion, mesurant votre valeur selon le degré de foi que Dieu vous a donné ».

(Doyle Jones est un évangéliste d’une longue expérience.  Son livre : « Soyez remplis du Saint Esprit » d’où cet article est tiré, est disponible en français.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *