Quelle est cette odeur ? Toi ? Moi ? Les deux ?


Dieu a béni mon fils Steve avec des amis qui sont devenus comme un second papa et une seconde maman, quand il était à l’université. Tom et Georgia étaient une réponse à nos prières, pour Phyllis et moi, alors que je travaillais loin, au Luxembourg.

Georgia nous a raconté plus tard qu’un jour, au moment de partir à l’école, Steve lui avait demandé de regarder un peu dans sa chambre. Il l’avait nettoyée, mais il y a avait toujours une drôle d’odeur dont il n’arrivait pas à trouver la source. (C’est peut-être la raison qui l’avait enfin poussé à la nettoyer).

Elle y est allée et a reniflé partout. Là, dans un sac dans l’armoire, se trouvait un sandwich au thon d’un âge indéterminé. D’après l’odeur, il était là depuis un moment. D’après les poils verdâtres, également (c’est peut-être un peu exagéré. Je ne sais pas s’il avait des poils verdâtres ou pas.)

N’as-tu jamais fourré quelque chose dans un coin du salon en te promettant que, plus tard, tu t’en occuperais/le réparerais/le rangerais/le vendrais/ le garderais pour la mère de ton mari, etc. Au début, tu le vois à chaque fois que tu entres dans la pièce.

Ça fait maintenant six mois que tu ne l’as plus vu. Pourtant, il est toujours là. Simplement, tu ne le remarques plus. Continue reading “Quelle est cette odeur ? Toi ? Moi ? Les deux ?”

Quand Jésus va-t-Il revenir ?

Quand j’étais enfant, les pasteurs ne passaient pas beaucoup de temps à dire : « La racine grec de ce mot veut dire… » Non, c’était plutôt : « Hé toi ! Jésus revient et tu ferais mieux de te repentir ou bien tu vas avoir de gros soucis. » Peut-être pas toujours de façon aussi abrupte, mais il m’est arrivé de l’entendre de façon encore plus abrupte

Quand j’ai commencé à travailler en tant que pasteur, j’ai remarqué que, si je voulais une réponse forte de mon auditoire, je devais prêcher sur la Croix, sur le Ciel et l’enfer, ou sur la seconde venue du Seigneur. Réponse garantie si je faisais ne serait-ce qu’à moitié bien mon travail.

 J’ai été un peu surpris en lisant une conversation que Billy Graham a eue avec John F. Kennedy. D’après l’évangéliste, une des choses dont le président voulait parler était la seconde venue de Jésus.

Quand je travaillais au Luxembourg, le secrétariat de l’Union Européenne s’y trouvait. Il y avait là un ordinateur censé garder des données sur tout le monde. Il remplissait tout le sous-sol du bâtiment Jean Monnet, d’après ce que j’avais entendu dire.

Comme de nombreuses personnes aiment spéculer sur les signes annonçant le retour du Seigneur, certains s’étaient aventuré à dire que cet ordinateur était peut-être la Bête redoutée de l’Apocalypse.

Un ami missionnaire anglais et moi, nous avons plaisanté en disant que nous pourrions nous rendre là-bas, écrire 666 sur une fenêtre et le prendre en photo. Ensuite, nous aurions pu dire : à minuit, un certain jour de l’année, quand la lune brille à un certain angle, regardez ce qui apparaît ! Quelle augmentation de fonds cela aurait engendré pour nous aider dans notre ministère missionnaire !

Nous avons décidé de ne pas le faire pour deux raison. Ce n’était pas vrai et je ne veux pas me mettre mal avec Dieu, étant donné qu’Il n’aime pas particulièrement les mensonges. (Pour mes amis super-sérieux, nous ne faisions que plaisanter, d’accord ? De toute façon, c’est certainement mon ami John qui y a pensé le premier. Ou pas.)

A un certain moment de ma vie, je me suis coupé de tous les « signes » un peu ridicules annonçant soi-disant le retour du Seigneur. Des « alertes enlèvement » frivoles ne font rien pour augmenter la crédibilité de l’Église. Il y a eu des livres comme : « 88 raisons pour lesquelles le Seigneur reviendra en 1988. » Quand il a été évident qu’Il n’était pas venu, l’auteur a fait savoir qu’il avait fait une petite erreur de calcul et a sorti un autre livre sur le retour du Seigneur en 1989.

Ça n’a pas mieux marché.

Tu sais quoi ? Malgré toutes les sottises et les exagérations de certains, il y a un fait inéluctable : Jésus Christ revient !

Voilà la promesse que Dieu a faite à ce sujet : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » (1 Thessaloniciens 4 :16-18).

Jésus Christ revient réellement pour ceux qui L’aiment et qui désirent être avec Lui.

Alors, quelle doit être notre réponse ? Écrire un autre livre ? Chercher davantage de signes ? Faire attention à ce qui se passe dans le monde, parce qu’il est évident que quelque chose se passe dans les lieux invisibles spirituels – conditions météorologiques bizarres, politiques bizarres, colère et division dans le pays. Ne dors pas !

Mais honnêtement, il y a déjà eu des temps comme cela, voire pire, depuis l’époque de Jésus.

Alors, comment dois-je réagir ? Acheter un stock d’armes et m’enfuir dans le désert du Montana où je pourrais survivre en mangeant de l’élan et du miel jusqu’à ce que la tribulation soit terminée ? Non. Mauvaise réponse.

Ta réaction devant le retour prochain du Seigneur ne doit pas être de lire un autre livre sur le sujet, ni d’écouter un autre sermon, mais de vivre ta vie comme le Seigneur veut que tu la vives. Le servir et servir tes frères et sœurs en Christ.

Laisse l’Esprit de Dieu, qui vit en toi, changer ton caractère pour être davantage comme Christ.

Est-ce que quelqu’un que tu aimes t’a déjà manqué si fort que c’en était douloureux ? Quand tu as su que cette personne revenait à la maison, étais-tu excité ? Tu n’avais pas besoin d’entendre de grands bruits dehors pour courir à la fenêtre afin de voir si elle arrivait.

C’est la même chose avec le retour de Jésus. L’attention de ceux qui L’aiment le plus est attirée par le moindre petit « signe. » Quand ils entendent le moindre son ressemblant à une trompette, ils lèvent brusquement la tête et leurs yeux fouillent le ciel.

L’Esprit de Dieu qui vit en toi te tiens en éveil et alerte bien davantage que des ordinateurs géants, des ouragans, le tumulte politique ou autre. Il ne te laissera pas être pris par surprise quand le Seigneur viendra. 

L’apôtre Paul a écrit ceci à la fin de sa vie : « Le prix de la victoire, c’est-à-dire une justice éternelle, est déjà préparé pour moi. Le seigneur, le juste juge, me le remettra au jour du jugement, et pas seulement à moi, mais à tous ceux qui, avec amour, attendent sa venue » (2 Timothée 4:8 version Semeur)

Attends-tu sa venue avec amour ?

Hmmm

A propos du retour du Seigneur, quelqu’un a dit : « Je ne cherche pas des signes, j’écoute les sons. »

Voyager dans le future pour la force aujourd’hui

Les soucis visitent le futur et imaginent un résultat négatif, créant souvent par là-même la chose qu’ils redoutaient. La foi visite le futur et prépare toutes choses pour ton arrivée.

N’as-tu jamais souhaité pouvoir voyager dans le temps ? Moi, je le fais déjà. Je passe beaucoup de temps dans le futur. Je fouille un peu partout et j’essaye de deviner ce qui va se passer. Je fais des plan

Dieu a donné aux être humains la capacité de voyager dans le passé ou dans un avenir possible. Notre esprit vole vers l’avant pour voir des choses qui vont se produire. Cet ami que nous allons voir nous procure de la joie avant même d’arriver. Ce rendez-vous avec le gagnant de la semaine du grand concours des grognons nous fait trembler, avant même d’y être.

Une véritable clé pour avoir une vie remplie de puissance, c’est de voir ce que Dieu veut faire avant que d’en arriver là. Nous ne connaissons pas toujours tous les détails, mais nous savons que Dieu a notre futur entre Ses mains. Essaye de le voir comme Il veut que ce soit.

Si tu veux ôter toute la joie de ta vie d’aujourd’hui, imagine tout ce qui pourrait aller de travers dans le futur. Corrie Ten Boom a dit un jour : « Les soucis n’enlèvent pas les chagrins de demain, mais ils enlèvent la force d’aujourd’hui. »

Parfois, le futur m’effraie, parce que je me sens insuffisant pour ce qui pourrait arriver. Je suis aussi tout excité au sujet du futur quand je vois la tonne de bonnes choses qui m’attendent peut-être. Quelle est la différence ?

La plupart des gens disent que les choses imaginaires ne sont pas réelles, mais je ne dis pas comme eux. C’est incroyable l’effet qu’elles ont sur notre vie. Quand je vois un ours caché dans les ténèbres près de la route sur laquelle je suis en train de marcher, je suis mort de peur, qu’il y ait réellement un ours ou pas. Je tremble, mon cœur bat plus vite, ma paix s’en va.

L’ours est peut-être imaginaire, mais il change ma vie.

Comment des voyageurs dans le temps ont entraîné des millions de personnes dans leur naufrage

Douze espions ont arpenté le Pays Promis. Des millions de gens avaient exploré ce Pays Promis dans leur imagination, mais ils n’avaient pas imaginé beaucoup de problèmes. Ce n’est pas mal de réfléchir aux problèmes qui peuvent se poser dans l’avenir. C’est mal d’y penser sans compter sur l’aide de Dieu. Continue reading “Voyager dans le future pour la force aujourd’hui”

La revanche du Mot de Passe

Suis-je le seul à avoir plus de mots de passe que de bon sens

Tout et tout le monde exige un mot de passe ou un code. Et malheur à toi si tu oublies ton mot de passe. Tu es alors projeté dans un labyrinthe en forme de boucle afin d’obtenir un nouveau mot de passe, que tu vas certainement oublier dès que tu auras quitté le site.

N’as-tu jamais reçu un message comme celui-là : « Voulez-vous que Google génère un mot de passe pour vous ? »
zxy93@#314xxxza43ooonb43xx#$.

« Mettez ce mot de passe dans un endroit sûr où il ne pourra pas être volé. Non, idiots, pas sur votre ordinateur. Ne savez-vous pas que les Russes et les Nigériens peuvent envoyer de petits virus dans votre ordinateur qui rampent à l’intérieur et volent vos mots de passe ? Cela pourrait bien être la fin de votre vie telle que vous la connaissez. Mémorisez-le ! »

« Mémorisez-le ! » Tu as envie de hurler : « As-tu la moindre idée du degré avancé de décomposition de mon cerveau ? Est-ce que tu réalises que j’ai neuf millions d’autres mots de passe dedans… quelque part ? Si seulement je pouvais me les rappeler. »

Mais si tu ne le fais pas, les Russes ou les Nigériens vont pirater ton ordinateur et tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer. C’est à se demander ce que les Russes et les Nigériens faisaient de leur vie avant Internet.

Les mots de passe ! (Cris, cris, cris !).

Dieu a-t-Il un mot de passe ?

Alors, une petite sonnette d’alarme résonne quand on lit dans la version « Message » du Psaume 100, au verset 4 :

« Entrez avec le mot de passe : « Merci ! » Continue reading “La revanche du Mot de Passe”