Est-ce que tu loues Dieu ou est-ce que tu Le manipules ?

« Oh, chérie, tu es ravissante dans cette robe ! Je suis vraiment chanceux de t’avoir trouvée ! »

« Oh papa, » dit ta petite fille de six ans en s’asseyant sur tes genoux et en te faisant un gros câlin, « tu es un papa merveilleux. J’ai tellement de chance d’avoir un papa comme toi. »

« Hé patron. Ouah ! C’était vraiment une belle manœuvre que vous avez faite là. Ça nous a fait gagner plein d’argent. Vous êtes le meilleur. »

Maintenant, dans ta grande sagesse, dis-moi quelle est la réponse à ces déclarations.

« Qu’est-ce que tu as à me demander ? »

Toutes ces louanges pourraient bien cacher d’autres motivations.

Quand j’ai commencé à prêcher et à enseigner, certains livres étaient populaires. Leur thème était : « Loue Dieu pour toutes tes circonstances. » Tu as perdu ton travail ? Loue Dieu pour cela. Tu es malade du cancer ? Loue Dieu. Ton chat est mort ? Loue Dieu pour cela.

C’était souvent suivi d’exemples de gens qui avaient loué Dieu lors de mauvaises circonstances, et voilà qu’il y avait un miracle et ils étaient guéris du cancer, ou ils obtenaient un meilleur travail, ou leur chat… bon, je suppose que leur chat restait probablement mort.

Mais tu vois ce que je veux dire.

Louer pour obtenir ce qu’on veut ?

Quelqu’un a écrit : « La Bible nous dit dans Romains 8:28 : ‘Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.’ Il n’y a rien qu’Il ne puisse changer en bien et utiliser comme source de croissance spirituelle pour ceux qui aiment et se confient dans le Seigneur. » C’est très vrai.

L’auteur Merlin Carothers a dit : « La louange n’est pas un truc, une astuce pour obtenir des solutions rapides. C’est plutôt la reconnaissance réaliste que tout ce que Dieu envoie ou permet dans notre vie doit avoir un but et peut être une source d’affermissement et de croissance spirituelle. »

Je suis d’accord avec ces idées, en grande partie, mais j’ai tout de même quelques questions.

Tout d’abord, j’ai un problème théologique/prépositionnel (est-ce que cela ne sonne pas comme quelque chose de très intelligent?) Un des passages les plus importants de l’Écriture sur lequel ils s’appuient pour enseigner cela est : « Remerciez dieu en toute circonstance. voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ » (1 Thessaloniciens 5:18).

Il ne dit pas de remercier « pour » toutes les circonstances, mais « en » toutes circonstances. Si nous louons Dieu pour le cancer, c’est que nous rendons Dieu responsable d’une chose qu’Il n’a peut-être pas envoyée. Comment puis-je prier pour que Dieu change une situation qu’Il a envoyée ? D’accord, je sais que je m’aventure dans des sables mouvants théologiques, mais Jésus a dit : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance » (Jean 10:10).

Bon, je sais que là, on peut entrer dans une bataille biblique. « Ezéchias 3:14 dit… ! » Prends ça !

Tu réponds : « Oui, mais Nébucadnetsar 4:32 dit… » Tiens, prends ça !

Ce que je voulais dire avant de me perdre dans les marécages, c’était : si tu loues Dieu simplement pour obtenir quelque chose de Sa part, ce n’est pas de la louange. C’est de la flatterie et de la manipulation. Je doute que Dieu s’y laisse prendre.

Et beaucoup de gens louent Dieu parce que ça leur fait du bien. C’est vrai. Mais si nous louons Dieu seulement parce que cela nous fait du bien, il ne s’agit pas de Lui, mais de nous. Et les vraies reconnaissances, adorations et louanges sont pour Lui, pas pour nous.

Si nous Le louons parce que nous voulons obtenir quelque chose de Lui, ce n’est pas vraiment de la louange, n’est-ce pas ?

La véritable louange

Si nous entrons réellement dans Sa présence en Le remerciant pour tout ce qu’Il a fait, en prenant le temps de mentionner des choses bien spécifiques, si nous Le louons pour ce qu’Il est – bon, patient, miséricordieux, puissant, omniscient, plein d’amour – et si nous L’adorons en réalisant qu’Il est notre Créateur, notre Sauveur, notre Frère Aîné, le Roi des rois, Celui qui tient toutes choses ensemble par la puissance de Sa Parole… Si nous faisons tout cela avec un cœur qui regarde vers Lui, ça, mon ami, c’est vraiment puissant.

La louange est le langage de la foi. Nous croyons que Dieu change la situation à notre avantage et certainement à l’avantage du Royaume, même si nous ne le voyons pas encore. Satan l’avait fait pour que cela nous cause du tort. Dieu l’a vu et l’a intégré dans Sa grande tapisserie pour notre bien.

La louange nous fait effectivement nous sentir bien (habituellement), de la même façon qu’on se sent bien quand on est en présence d’une personne qu’on aime.

Notre louange « du profond de notre être » définit peut-être plus que tout le reste notre relation avec Dieu. Ceux qui louent REELLEMENT semblent Le CONNAÎTRE intimement.

Nous devons faire de notre mieux pour garder nos louanges libres de toute flatterie, de toute manipulation ou de tout égoïsme. Ce n’est pas de la louange si je le fais simplement parce que je veux quelque chose, même si ce que je dis est vrai. Mais quand j’exprime mon amour et mon émerveillement devant qui Il est, j’entre dans une autre dimension de relation avec Lui.

* https://remembered.com/biography/merlincarothers

Photo: Unsplash/Caroline Hernandez

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *